• Nous sommes arrivés au champ de bataille à midi, juste à temps pour écouter la présentation d’un ranger que j’ai trouvée tout simplement fantastique. Cet ancien professeur a tracé un parallèle entre Crazy Horse et George Armstrong, les deux principaux chefs de guerre : Bravoure, arrogance, à la recherche de la gloire. Un vrai pro, ce ranger. Je vous résume en quelques mots sa présentation.

    La fin de la guerre civile américaine en 1865 entraîna les USA dans une grave récession.  Le Sud dévasté et ruiné; le Nord endetté et surpeuplé. Le chômage et la grogne étaient en forte hausse dans l’Est. Autour des années 1869, la découverte d’or dans les Black Hills du South Dakota et au Montana provoqua une ruée de colons, de chercheurs d’or et d’aventuriers vers les territoires des indiens. Cet exode présentait un stimulus économique et un exutoire à la déprime qui régnait. Grant, le général qui avait dirigé les forces de l’Union, était devenu Président. Il renia son traité avec les indiens et profita de l’occasion. Influencé par la philosophie du Manifest Destiny qui énonçait que les blancs étaient investis d’une mission divine de travailler la terre, d’exploiter les ressources naturelles et de civiliser les indiens qui vivaient sur les plaines de l’Ouest, Grant voulut forcer les indiens à vivre sur des réserves et à travailler la terre. Ce fut la collision de deux cultures diamétralement opposées; le capitalisme effréné et le mode de vie nomade basée sur la chasse aux bisons. Certains chefs comme Sitting Bull refusèrent de vivre sur les réserves; leur pouvoir et leur statut s’en trouvant grandement diminués. Beaucoup d’indiens seront amèrement déçus de la vie sur les réserves et les fuiront vers 1875 pour suivre leurs chefs rebelles. Grant voulut les ramener sur les réserves par la force. Cela explique en partie les campagnes militaires contre les indiens en 1876.  

    Les indiens, des Sioux et Cheyennes pour la plupart, ont gagné la bataille de Little Big Horn le 25 juin 1876. Custer et 226 de ses soldats y perdirent la vie. Pour éviter de nouveaux affrontements avec les soldats, les indiens trouveront refuge au Canada. Les indiens n’avaient plus le choix d’abandonner leur vie de nomade, les hordes de bisons qui assuraient leur subsistance ayant été largement décimées en moins de trois ans. 

    Pour en connaître davantage sur cette bataille, visitez wikipedia

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Little_Big_Horn

     

    Photos

     

    http://picasaweb.google.ca/Charland60/LittleBigHorn?authkey=Gv1sRgCJ68uezf6urrSA&feat=directlink


    votre commentaire
  • Habituellement, nous sommes assez chanceux et satisfaits de nos choix de restos. Dans ce voyage cependant, nous accumulons les échecs.

    Nous avons célébré notre anniversaire de mariage à Butte, Montana. C'est une ville minière qui se meurt. Toutes les mines sont fermées, épuisées. Nous avons choisi le meilleur resto de la ville, Lydia's. Il y avait pas mal de monde pour un lundi, des gens âgés pour la plupart. Pour augmenter nos chances, nous avons commandé des steaks. Il y a une section sur le menu pour les 65 ans et +!!. La liste des vins comportait de nombreux vins à 200$ et plus mais sans mention du millésime.

    Les entrées sont incluses et sont les mêmes quel que soit le choix du plat principal. Notre serveur, très volubile, sûr de lui et un peu trop familier nous amènent les entrées, chacunes dans son assiette: les croustilles, des betteraves marinées, des piments jalapenos, deux tranches de fromage avec deux tranches de salami, deux échalottes avec deux carottes en bâtonnets, une salade verte avec un assortiment de trois vinaigrettes, une salade de pommes de terre sucrées en purée, deux anchois et du beurre. La table est pleine! Le serveur s'assure fréquemment que tout va bien. Les steaks arrivent. La cuisson est satisfaisante et les portions généreuses - Francine avait choisi le sien dans la section des 65+. Comme accompagnement, on nous sert un plat de spaghetti à la sauce tomate, un plat de raviolis au beurre et un plat de frites, le tout sur la table. Comme dessert: crème glacée et biscuit. Café et thé inclus.

    En sortant du resto, satisfait quand même du repas, il faisait 2C.

    Conclusion: Butte, MT ne serait pas avant longtemps une destination gastronomique mais le panorama quand le soleil apparaît est incroyablement beau.

    PS J'ai eu une pensée pour mon ami, JM ce soir là.


    votre commentaire
  • http://www.nps.gov/grko/

    http://en.wikipedia.org/wiki/Grant-Kohrs_Ranch_National_Historic_Site

    Nous sommes partis d'Helena de bon matin, fidèle à nos habitudes. Il faisait un degré Celsius mais le soleil était là. Nous sommes arrivés les premiers au parc national, lieu du ranch, i.e à 08:00, un peu tôt, alors nous sommes allés prendre un café en attendant l'ouverture. Quelle belle découverte!! Voyez les photos.

    Les cowboys évoquent pour moi la liberté, les grands espaces, la maitrise des chevaux et des bêtes, et cette image du cowboy viril des panneaux-réclames des cigarettes Malborough.  Au ranch Grant-Kohrs, nous avons appris qu’un groupe de 12 à 15 cowboys pouvaient amener un troupeau de 2000 à 3000 bêtes du sud du Texas aussi loin que le nord du Montana; un voyage de plus de 2000 miles qui débutait en avril et se terminait en novembre.  Le troupeau avançait au rythme de 10 à 12 miles par jour. Les cowboys étaient pour la plupart des jeunes hommes de 16 à 26 ans, couchaient à la belle étoile, affrontaient mille dangers et gagnaient 1$ par jour. Le cuisinier avait le métier le plus difficile. Sa journée débuta vers 3 AM et se termina tard le soir. Son salaire était le double de celui des cowboys. Il disposait d’un chuck-wagon, une espèce de cuisine mobile. Si la vie des cowboys était dure, elle était mieux que celle des mineurs et des fermiers du Montana. Au ranch comme sur la piste, le gîte et la nourriture était fourni au cowboy. La seule chose qui lui appartenait était sa selle et la chemise qu'il avait sur le dos!

    Quelle belle étape pour clore notre séjour au Montana. Nous avons visité Little Big Horn et on a vu le site de la bataille et ressenti le côté sacré des lieux. À Butte, nous avons visité une mine et notre guide, un jeune ingénieur minier, nous a amenés sous terre. Je vous assure que nous en connaissons un peu plus sur le dur métier de mineur et des méthodes de travail dangeureuses de cette époque. A Helena, nous avons découvert le peintre Charles Russell et la culture amérindienne à travers ses peintures. Et, à Deer Lodge, nous avons offert une belle fenêtre sur le métier de cowboy et la vie sur un ranch immense.

    Nous sommes finalement arrivés à Spokane, WA pour découvrir qu'il y a une grande fête cette semaine. Il fait très beau. Demain, nous serons à Yakima pour 4 jours.

     Photos

     http://picasaweb.google.ca/Charland60/DeerLodge?authkey=Gv1sRgCLP3irD_vO3g4AE&feat=directlink


    votre commentaire
  • Venant de Helena, MT et en route vers Yakima et Ellensburg, nous avons fait un arrêt à Spokane, WA – une petite journée de 400 kms. Une belle surprise. Spokane est une belle ville avec un beau parc, des chutes impressionnantes et plein de restos. Il y avait une belle célébration au parc et nous nous y sommes rendus. Très vivant, ça sentait la rentrée. Une grande foire alimentaire avec de nombreux mets exotiques et des spectacles en plein air gratuits.

    Amis golfeurs, il y 7 terrains de golf municipaux/du comté à des prix raisonnables :25$ la semaine, 29$ le weekend. Hum! On ne peut pas être partout en même temps!

    C’est une destination intéressante qui pourrait s’intégrer avec une visite des glaciers!!


    votre commentaire
  • Ellensburg est une charmante petite ville avec ses beaux édifices historiques et son université. Une belle découverte. Nous avons assisté au défilée de 09:30. Je m'attendais à un événement de 30-45 minutes mais ils y avaient 130 participants alors cela s'est terminé vers 11:45. Tout le monde y était. La police, les pompiers bien sûr, tous les clubs sportifs de la ville, la majorité des commercants et tous ceux qui cherchent à se faire ré-élire. Ce dernier groupe comprend: certains juges, certains avocats de la couronne et une foule d'autres. Pas moins de 200 chevaux ont participé au défilée. Très charmante ambiance familiale.

    Photos du défilée:

    http://picasaweb.google.ca/Charland60/EllensburgEtDefilee?authkey=Gv1sRgCNCArZ_Nn-WQag&feat=directlink

    Très impressionnant le rodéo. Je ne peux vous décrire la dizaine événements mais je vous assure que les cavaliers et les cavalières sont extraordinairement habiles. Les femmes portent de magnifiques costumes. Les compétiteurs sont de véritables athlètes. J'en avais mal au dos seulement de les regarder. Un excellent spectacle.

    Photos du rodéo:

    http://picasaweb.google.ca/Charland60/EllensburgRodeo?authkey=Gv1sRgCIWEkKLess-BvgE&feat=directlink

    Vidéo du rodéo:

    http://picasaweb.google.ca/Charland60/EllensburgVideo?authkey=Gv1sRgCIuy1oLgltGc-gE&feat=directlink


    votre commentaire